Dirigeant d’association

À jour en Septembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Le dirigeant d'une association est une personne physique ayant reçu un mandat.

Le fonctionnement d'une association repose sur différentes instances dirigeantes :

Dirigeant d'association : un statut prévu dans les statuts

Le mandat du dirigeant d'association est, par principe, révocable par un vote en assemblée générale, qui reste l'organe souverain.

Statuts concernant le dirigeant d'association

Le statut du dirigeant d'association est généralement prévu par les statuts de l'association.

Ils déterminent :

  • le mode de désignation du dirigeant (élection, cooptation, dirigeant de droit) ;
  • les conditions d'accès à la fonction (âge, diplômes) ;
  • la durée et la fin des fonctions de dirigeant (avec un mandat renouvelable ou non) ;
  • l'étendue des pouvoirs du dirigeant.

Créez votre association en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une association

Dirigeant d'association : deux modes de désignation

Le dirigeant d'association est généralement désigné :

  • soit par les membres de l'association en assemblée générale ;
  • soit par les administrateurs au sein du conseil d'administration.

Mineur dirigeant d'association

En l'absence de disposition statutaire contraire, l'article 2 bis de la loi du 1er juillet 1901 prévoit qu'un mineur de moins de 16 ans peut créer et administrer une association à condition de disposer d'une autorisation écrite préalable de ses parents. Un mineur de plus de 16 ans peut administrer une association librement (ses parents en seront cependant informés, et pourront faire opposition).

Le dirigeant mineur pourra effectuer tous les actes d'administration (louer du matériel ; convoquer à une assemblée générale ; ouvrir un compte bancaire ; payer les factures...) mais il ne pourra en aucun cas conclure un acte de disposition (vente ou achat d'un bien immobilier, souscription d'un emprunt, etc.).

Plusieurs fonctions pour le dirigeant d'association

Le dirigeant d'association se voit confier un mandat, un acte par lequel il représente la personne morale qu'est l'association :

  • les fonctions du dirigeant d'association sont généralement fixées par les statuts ;
  • sinon, c'est l'assemblée générale qui est seule compétente pour toutes les décisions.

Pouvoirs du dirigeant d'association

Le dirigeant d'association dispose en général des pouvoirs suivants :

  • représentation de l'association auprès de l'administration, des partenaires et du public ;
  • représentation de l'association devant la justice ;
  • direction de l'association (signatures des contrats) ;
  • convocation et présidence des organes de direction (conseil d'administration, bureau et assemblée générale.

Dirigeants de droit et dirigeants de fait

Les statuts déterminent les dirigeants de droit de l'association et la jurisprudence les dirigeants de fait :

Dirigeants de droit Dirigeants de fait
Les membres du bureau :
  • président ;
  • trésorier ;
  • secrétaire.
Personnes qui ne sont pas investies par les statuts d'une fonction de dirigeant, mais qui dans les faits en remplissent les fonctions :
  • signature de baux et de contrats ;
  • embauche et licenciement des salariés ;
  • signature des chèques ;
  • représentation de l'association auprès de l'administration.
Les membres du conseil d'administration.

Bon à savoir : cette distinction va notamment permettre de déterminer leur rémunération.

Créez votre association en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une association

Dirigeant d'association : une rémunération possible

Dans certains cas, un dirigeant d'association peut être rémunéré :

Conditions Tolérance administrative Rémunération légale
Pour qui ? Dirigeants de droit et dirigeants de fait. Dirigeants de droit.
Combien ? Le montant de la rémunération ne doit pas excéder les ¾ du SMIC. Pour 2017 : 1 110,20 € brut. Le montant de la rémunération ne doit pas excéder 3 fois le montant du plafond de la sécurité sociale. Pour 2017 : 9 807 € brut.
Cotisations sociales Rémunération soumise aux charges sociales. Rémunération soumise aux charges sociales.

Rémunération du dirigeant d'association : selon les ressources

La rémunération légale du nombre de dirigeants dépend des ressources propres de l'organisme, soit :

Ressources propres de l'association Nombre de dirigeants rémunérés
≤ 200 000 € 0
Entre 200 000 € et 500 000 € 1
Entre 500 000 € et 1 000 000 € 2
> à 1 000 000 € 3

Le dirigeant bénévole

Le dirigeant bénévole ne perçoit pas de rémunération de la part de l'association. Il peut cependant percevoir une rémunération au titre d'une activité salariée indépendante de son engagement associatif. Certains dispositifs ont été créés afin d'encourager cet engagement associatif.

Le congé pour engagement associatif (article L3142-54-1 du Code du travail) permet à des salariés d'une entreprise, ayant une fonction de direction bénévole dans une association loi 1901, de prendre des jours de congé pour exercer cette activité bénévole. Sauf dispositions plus favorables d'une convention ou d'un accord d'entreprise, ce congé n'est pas rémunéré et est limité à 6 jours par an (qui peuvent être fractionnés en demi-journées).

Par ailleurs, un dirigeant d'association peut demander un congé de représentation de 9 jours par an s'il a été désigné pour participer aux réunions d'une instance créée par l'État ou une collectivité territoriale (par exemple, une instance consultative créée par une commune pour coordonner ses propres actions sociales avec celles de l'association).

Créez votre association en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une association

Responsabilité du dirigeant d'association : 4 niveaux

Le dirigeant d'association est responsable civilement, pénalement, financièrement et fiscalement :

Responsabilité civile Faute personnelle En tant que mandataire, le dirigeant d'association est responsable des fautes qu'il commet dans sa gestion. Il doit avoir commis une faute personnelle ayant causé un préjudice à l'association. Dans ce cas, le dirigeant a commis une faute dépassant ses fonctions ou l'objet de l'association
Responsabilité de l'association En principe, c'est l'association qui est responsable civilement des fautes commises par ses dirigeants. Les contrats d'assurance sont établis au nom de l'association.
Responsabilité pénale Engagée en cas :
  • d'infractions volontaires (atteinte aux biens ou aux personnes) ;
  • d'infractions involontaires (blessures ou homicides involontaires).
Responsabilité financière Les dirigeants d'association ne sont pas responsables de dettes de l'association, sauf en cas de :
  • faute de gestion dans un redressement ou une liquidation judiciaire ;
  • s'ils sont membres d'un groupement d'employeurs ;
  • s'ils se sont portés caution pour l'association.
Responsabilité fiscale Elle s'exerce en cas de manœuvre frauduleuse ou de non-respect répété des obligations fiscales.

Bon à savoir : attention aux infractions en matière de droit du travail et de non-déclaration des modifications de l'association.

Créez votre association en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une association

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jean-claude m

courtier et conseil en entreprise

Expert

BB
boris bembinoff

consultant-associé | consult & co

Expert

DG
david gourgout

expert-comptable | david gourgout

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !