Assurance association

À jour en Novembre 2017

Écrit par les experts Ooreka

Certaines associations doivent souscrire une assurance obligatoire dans le cadre de leurs activités, mais toutes les associations devraient faire évaluer leurs risques.

Assurance association

La gestion d'une association passe par :

Assurance association : couvrir les activités proposées

En tant que personne morale, les associations peuvent voir leur responsabilité civile engagée.

Chaque association doit déterminer les risques encourus dans le cadre de ses activités.

Une association peut en effet créer un dommage à un de ses membres ou à un tiers ; dans ce cas, la victime peut mettre en cause la responsabilité civile de l'association.

Assurance association obligatoire : activités à risques

Certaines activités nécessitent une assurance obligatoire, car elles présentent des risques :

  • associations et fédérations sportives,
  • associations communales de chasse,
  • associations de tourisme organisant des voyages,
  • établissements d'accueil des enfants de moins de 6 ans,
  • associations à caractère éducatif accueillant collectivement des mineurs,
  • associations d'activités de prévention, de diagnostic ou de soins médicaux.

Pour les autres activités, l'association a intérêt à évaluer les risques avec un assureur.

Bon à savoir : Les manifestations occasionnelles ou exceptionnelles doivent être prévues dans le contrat d'assurance afin d'être couvertes, sinon, il faut une garantie supplémentaire.

Défaut d'assurance d'une association : attention aux sanctions

Le défaut d'assurance peut :

  • être sanctionné pénalement lorsqu'il relève d'une obligation légale,
  • ou entrainer l'interdiction de recevoir une subvention.

Couvrir les biens avec l'assurance association

On conseille aux associations d'assurer les biens qu'elles utilisent :

Types de biens Pourquoi assurer ?
Locaux Recommandé à l'association de garantir sa responsabilité. En cas d'incendie, explosion, de vol ou de dégât des eaux dans ses locaux, sa responsabilité peut être engagée :
  • envers le propriétaire si elle est locataire,
  • ou vis-à-vis des voisins en cas de dommages au voisinage.
En cas d'utilisation du logement du dirigeant, il est conseillé de prévenir l'assureur du changement d'utilisation du local.
Véhicules automobiles Si l'association possède un véhicule, elle doit l'assurer. Les véhicules des bénévoles et des salariés utilisés éventuellement par les activités associatives, le sont par leurs propriétaires.
Risques pouvant affecter les biens Si une association possède des biens (bâtiments, équipements, matériel), elle a tout intérêt à les assurer. Lorsqu'une association a une certaine importance et des charges fixes (locaux, personnel), il est conseillé de souscrire à une assurance « pertes d'exploitation » qui la protégera en cas de sinistre majeur.

Assurance association : les personnes

Afin de se prémunir d'un maximum de risques, l'association doit assurer les personnes suivantes :

Qui assurer ? Explications
Salariés Les salariés sont couverts par la législation sur les accidents du travail quand ils sont victimes d'un accident dans le cadre de leurs fonctions. L'association peut aussi prévoir de couvrir sa responsabilité pour le complément d'indemnisation que pourrait demander le salarié en cas de faute de l'association.
Bénévoles Les personnes apportant une aide bénévole régulière ou occasionnelle doivent être couvertes par un contrat d'assurance.
Dirigeants En plus de leur couverture comme membres de l'association, les dirigeants peuvent bénéficier d'une assurance de « responsabilité personnelle de dirigeant ». Cette assurance, souvent chère, les garantit contre les conséquences de leur gestion de l'association, notamment le comblement de passif.
Membres L'association a intérêt à couvrir ses membres dans le cadre des activités. Elle peut aussi leur proposer un contrat d'assurance couvrant les dommages corporels en cas d'activités à risque.
Autres personnes L'association doit assurer les personnes dont elle a la garde (enfants par exemple).

Bon à savoir : On conseille aux associations d'inclure dans leur contrat d'assurance une clause de renonciation à recours contre les bénévoles et participants aux activités, susceptibles d'être responsables d'un sinistre. Sinon, l'assureur pourrait leur réclamer le remboursement des indemnisations versées.

Créez votre association en toute simplicité grâce aux outils de déclaration en ligne.

Créer une association

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !