Comment exclure un membre d'une association ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2021

Sommaire

L'exclusion d'un membre d'une association répond à certaines conditions :

  • elle doit être en accord avec les statuts ;
  • la raison invoquée doit être un manquement aux obligations ou une faute grave ;
  • mais surtout, le fautif doit être prévenu à temps afin qu'il ait une chance de se défendre devant une instance prévue à cet effet.

Si l'une de ces conditions n'est pas réunie, le membre pourra alors intenter une action en justice contre les responsables de l'association.

Raison de l'exclusion d'un membre d'une association

Non-respect du règlement intérieur

Le fait de ne pas respecter une ou plusieurs des règles de fonctionnement d'une association indiquées dans le règlement intérieur

Dans tous les cas, la sanction doit être proportionnelle à la faute.

Lire l'article Ooreka

Non-respect des statuts

En plus du règlement intérieur, les statuts peuvent prévoir des clauses d'exclusion en cas de faute grave.

Comportement des dirigeants de l'association vis-à-vis du membre

Droit du fautif de se justifier

Les responsables doivent permettre à l'intéressé de justifier ses actes ou de réfuter les accusations qui lui sont portées devant un organe interne.

Il est donc préférable de le convoquer afin de rencontrer un comité, et surtout d'établir un véritable procès verbal, afin de justifier que cette mesure a été prise.

Respect des statuts

Il est important de prendre connaissance des procédures d'exclusion telle qu'elles sont décrites dans les statuts de l'association.

Effectivement, il arrive que l’exclusion d’un membre de l’association ne puisse être appliquée que si elle a été votée par l'assemblée générale des membres.

Lire l'article Ooreka

Procédure de contestation de la part du membre exclu

Le membre exclu a le droit de s'adresser à la justice s'il souhaite contester son exclusion.

Pour ce faire, il devra se rendre :

  • au greffe du tribunal de grande instance de la circonscription de l'association, s'il a subi des préjudices financiers supérieurs à 10 000 € ;
  • au tribunal d’instance si les préjudices financiers sont inférieurs à 10 000 € ou inexistants.
Gérer une association

Gérer une association : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur le fonctionnement d'une association
  • Des conseils sur la gestion et le financement d'une association
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider